Reptile Mountain Icon

Anery PieTOwns

MISE À JOUR: FEV 2021
Boas roses du désert
(Lichanura trivirgata gracia)
 
Je travaille exclusivement avec la localité anérythristique de Pioneertown, Rosy Boa, qui est l'une des «morphes» de Rosy Boa spécifiques à une localité les plus rares au monde. Il n'y a qu'une poignée d'éleveurs produisant ces créatures uniques, ce qui les rend très prisées parmi ceux qui travaillent avec elles. Ces petits serpents absolument magnifiques arborent un iris bleu bébé et une coloration presque lavande / gris vraiment spectaculaire. La partie la plus intéressante de ces petites beautés est que la mutation génétique (aka morph) est apparue pour la première fois en captivité! Pour plus d'informations, veuillez lire l'histoire ci-dessous de ces étonnants petits serpents.
Anerythristic Pioneertown Rosy Boa
Histoire de la morphologie anérythristique de Pioneertown
Visually "wildtype" Heterozygous for Anerythristic Pioneertown Rosy Boa
Visual Anerythristic Pioneertown Rosy Boas
L'Anerythristic Pioneertown Rosy ou «Anery Pietown» en abrégé est spécial pour deux raisons. Premièrement, le phénotype Anery provient de spécimens captifs plutôt que trouvés / collectés dans la nature. Deuxièmement, c'est une lignée pure de localité qui est aussi une simple «morphologie» génétique récessive.
 
En 1993, Ralph Crouch a vendu à Mitch Allen une paire F1 de nouveau-né de type sauvage (aspect normal) à Pioneertown, en Californie, dans la localité Rosy Boas. Ralph Crouch a partagé qu'il avait personnellement rassemblé les parents à Pioneertown, en Californie. Mitch Allen les a élevés et a produit une portée F2 de trois (3) en 1999. Dans cette portée se trouvait un mâle d'apparence anérythristique. Mitch Allen a élevé les parents pendant deux ans de plus et n'a pas été en mesure de produire plus de progéniture Anery, de sorte que les parents ont été vendus à une animalerie locale.
 
En 2004, Mitch Allen a pu prouver que le gène était simplement récessif en élevant le mâle Anery à sa sœur. Cette portée F3 contenait deux (2) autres bébés Anery, rendant ainsi officiellement ce trait visuel (Anery) «prouvé». Des soins prudents et intentionnels ont été pris depuis lors pour s'assurer que ce combo localité / trait reste pur.
 
À l'heure actuelle (2019), la compatibilité génétique de l'expression phénotypique avec d'autres gènes anérythristiques ou axanthiques dans la population captive de Rosy Boa n'a pas été confirmée.
 
La source:
Goldbarg, M., (2014) www.rosyboamorphs.wixsite.com [Consulté le 24/06/2019]
Exemples de mon groupe d'élevage